Gynécologue

Trouver un Gynécologue à Genève ?

La Gynécologie est là pour le bien-être des femmes. Pas facile de comprendre le travail du Gynécologue. Sachez en plus en lisant notre article dédié !

L’échographie 3D pendant la grossesse permet aux parents de voir le visage de leur bébé alors qu’il est encore dans le ventre. Il s’agit d’une technologie innovante qui permet d’obtenir une image tridimensionnelle du fœtus. Il s’agit d’un examen prénatal sûr, indolore et sans risque.

L’échographie 3D est également utilisée pour les diagnostics gynécologiques et obstétriques.

Voyons quand faire une échographie 3D pendant la grossesse.
Échographie 3D pendant la grossesse : quand la pratiquer ?

De nombreuses femmes souhaitent voir leur bébé avant sa naissance. Par rapport à l’échographie traditionnelle, qui offre une image bidimensionnelle en noir et blanc, l’échographie 3D vous permet de voir le bébé de manière plus concrète. Il vous permet d’obtenir une image tridimensionnelle, en couleurs, précise et de haute définition. De nombreuses mères le préfèrent donc à l’échographie classique.

Il est possible de réaliser l’échographie 3D dans les premières semaines de grossesse par la voie transvaginale, entre le 2ème et le 3ème trimestre par la voie sus-pubienne. Au deuxième et au troisième trimestre, il est possible de remplacer l’une des trois échographies obligatoires à réaliser pendant la grossesse (obstétricale, morphologique et de croissance). Il est cependant préférable de le faire au moment de la deuxième échographie, celle de la morphologie.

Dans tous les cas, elle peut être réalisée avec succès à n’importe quelle période de la grossesse par votre Gynécologue. En revanche, à partir de la 25e semaine, l’image sera meilleure car le fœtus est de taille moyenne et l’impact esthétique sera meilleur.

La qualité de l’image dépend de la position du fœtus et de l’épaisseur du tissu graisseux de la paroi abdominale de la mère. Les images sont en effet meilleures lorsque le bébé est face à la sonde et qu’il n’y a pas de cordon, de membres ou de placenta devant lui et si le tissu adipeux de la mère a une petite épaisseur qui ne gêne pas la transmission des ultrasons.

Pouvoir voir son bébé, même avant la naissance, est une grande émotion.
Échographie tridimensionnelle pour le diagnostic gynécologique et obstétrique

L’échographie tridimensionnelle, en plus d’offrir la possibilité de voir le bébé, peut avoir une utilité clinique.

En gynécologie, elle permet une étude plus approfondie de la sphère génitale féminine interne, de l’utérus et des ovaires. Il permet également de diagnostiquer des affections suspectes en échographie bidimensionnelle, comme les malformations utérines congénitales, et d’identifier diverses pathologies endocavitaires gynécologiques.

L’échographie tridimensionnelle est également utilisée en obstétrique. Il permet de diagnostiquer les anomalies du cordon ombilical, des membres, du thorax et des organes internes du fœtus.

Elle permet également de projeter des structures et des organes en deux dimensions, ce qui n’est généralement pas possible avec l’échographie traditionnelle. Elle permet donc également l’étude du cœur du fœtus.

Échographie 4D

Il existe également l’échographie 4D. Grâce à une technologie avancée, ce type d’échographie permet de voir le fœtus en trois dimensions et en mouvement. Il est donc possible aujourd’hui de voir le bébé “en direct”. La différence avec l’échographie 3D est le mouvement.

Alors qu’en échographie 3D l’image est tridimensionnelle et statique, en échographie 4D l’image est dynamique et en mouvement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *